BLEDNET


La championne d'échecs issue des bidonvilles ougandais

Publié par blednet sur 16 Décembre 2012, 01:16am

Catégories : #D'ici et D'ailleurs

Phiona Mutesi, la championne d'échecs issue des bidonvilles ougandais

GS: Publié le 12 décembre 2012 par Maxime Lambert

A 16 ans, elle est la sensation dans le monde des échecs. Phiona Mutesi, une Ougandaise issue des bidonvilles, a appris à jouer aux échecs un jour où elle cherchait à manger.

En 2011, Tim Crothers lui consacrait un article dans le prestigieux magazine de sport américain, ESPN Magazine. Elle, c’est Phiona Mutesi, une Ougandaise de 16 ans qui a découvert les échecs en se baladant dans les couloirs d’un tournoi, à la recherche de nourriture. Aujourd’hui, l’écrivain consacre un livre entier sur l’adolescente qu’il considère comme l’ultime outsider. "Avant de découvrir les échecs, je vivais dans la rue", confie Phiona à la CNN. "Il n’y avait rien à manger dans la rue".

"J'aimais bien l'allure des pions

En 2005, la jeune fille, affamée, était accueillie dans un refuge où l’Ougandais Robert Katende, 28 ans, apprenait aux gens à jouer aux échecs en échange d’une tasse de porridge. Il organisait un tournoi à cette occasion. "Je n’avais jamais entendu parler des échecs avant cela", raconte l’adolescente aux journalistes, "mais j’aimais bien l'allure des pions". L’instructeur a ainsi appris les règles de base du jeu à Phiona, âgée de 9 ans à l’époque.

Emballée, elle a continué à jouer. Selon ESPN, elle marchait 6 kilomètres par jour pour aller jouer aux échecs avec Robert Katende. Ce dernier lui enseignait diverses stratégies. Ensemble, ils ont programmé un match contre un joueur qui avait déjà battue la gamine auparavant et contre toute attente, et à la surprise générale des autres joueurs, c’est la jeune apprentie qui a remporté le duel. "Elle joue de manière très agressive, comme les garçons", a témoigné un joueur. "Elle aime attaquer et quand on joue contre elle, on a l’impression qu’elle nous pousse en arrière jusqu’à ce qu’on ne puisse plus reculer".

Disney a racheté les droits de son histoire

Quelques semaines plus tard, l’élève dépassait le maître, qui savait qu’il était temps de lui apprendre comment diversifier son jeu. Robert Katende était persuadé que la petite avait un talent naturel qui lui permettait de viser le plus haut niveau.

L’Ougandaise est devenue la plus jeune gagnante des championnats africains d’échecs. Ce don pour les échecs a permis à la jeune fille de retourner à l’école où elle espère poursuivre des études pour devenir médecin. Dans son livre, intitulé "The Queen of Katwe" pour lequel Disney a déjà acheté les droits pour une éventuelle adaptation sur grand écran, Tim Crothers rappelle le parcours de Phiona Mutes, qui est issue d’un quartier pauvre où seuls les garçons ont des opportunités. Son père est mort du sida et sa mère serait également séropositive.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog